Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Spiritualité et réadaptation en déficience visuelle

Duquette, J. (2011). Spiritualité et réadaptation en déficience visuelle : document-synthèse de veille informationnelle. Longueuil : INLB. 10 pages.

La perte visuelle constitue un événement stressant, qui affecte plusieurs sphères de la vie. La personne qui apprend que sa vision ne pourra pas s’améliorer est confrontée à un ajustement tant sur le plan physique que psychologique. Comme pour tout autre type de déficience, la déficience visuelle (DV) exige que l’individu ait des ressources internes et externes pour pouvoir s’ajuster à sa condition. L’une de ces ressources internes est la spiritualité.

La spiritualité apporte à la personne un sentiment personnel de transcendance sur les circonstances immédiates ainsi qu’une construction intra personnelle de but et de signification de sa propre vie, avec une connexité intérieure et une confiance en ses propres ressources internes. Elle permet un meilleur ajustement en diminuant le vide existentiel qui peut exister suite à un événement qui ne revêt pas de sens en soi, comme peut l’être la perte visuelle. Elle peut offrir une trame pour interpréter de façon positive la déficience visuelle, lui donner un sens et en faciliter l’acceptation, ainsi que pour reformuler les priorités de vie et mieux s’adapter.

La spiritualité permet d’atténuer les effets négatifs de la déficience visuelle; elle exerce un effet direct et positif sur l’ajustement. Elle est significativement associée à la plupart des dimensions de la qualité de vie liée à la vision, le plus grand impact se faisant sentir sur la santé psychologique.

Dans un contexte de réadaptation, la spiritualité peut revêtir un caractère motivationnel, à travers les tentatives de découverte d’une signification personnelle à ce qui est vécu. Elle peut motiver l’individu à atteindre ses objectifs de réadaptation et à établir une connexion entre ses croyances, son sentiment d’espoir et son habileté à transcender son expérience immédiate. Une étude a montré que la spiritualité est positivement associée aux résultats de la réadaptation des personnes avec DV sur le plan de l’entraînement aux activités quotidiennes.

De nombreuses recherches concluent ou recommandent que les aspects spirituels et religieux soient considérés en réadaptation, entre autres en déficience visuelle. Cette intégration peut s’opérer à divers niveaux et sous diverses formes, que ce soit à travers la simple reconnaissance des croyances spirituelles de la personne jusqu’à l’intégration formelle de la spiritualité dans le cadre de référence clinique. Par ailleurs, dans un but d’efficacité et d’efficience, le recours à une mesure de la spiritualité pourrait être utile pour identifier le degré de ressources internes de bien-être spirituel des usagers afin de mieux soutenir ceux qui en ont besoin.

Sujets : Spiritualité; Réadaptation

Type de document : Veille informationnelle

Aussi disponible en anglais sous le titre : Spirituality and vision rehabilitation

accès au résumé

http://www.inlb.qc.ca/wp-content/uploads/2015/01/Spiritualit—et-r–adaptation-en-DV-FINAL.pdf#page=3

accès au texte intégral, format pdf

http://www.inlb.qc.ca/wp-content/uploads/2015/01/Spiritualit—et-r–adaptation-en-DV-FINAL.pdf