Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Sickness Impact Profile (SIP)

Catégorie

Activités et participation

Objectif

Fournir un profil descriptif des changements induits par la maladie chez une personne au niveau de son comportement et de la réalisation de ses activités quotidiennes.

Spécificité à la déficience visuelle (DV)

Spécifique à la DV
Adapté à la DV
Ni spécifique ni adapté, mais utilisé en DV (sélectionné)

Population visée

Enfants et adolescents
Adultes (sélectionné)
Aînés (sélectionné)

Population visée : précisions

Non explicité par les auteurs.

Type d’outil

Questionnaire (sélectionné)
Échelle de mesure, test

Référence

Gilson BS, Gilson JS, Bergner M, Bobbit RA, Kressel S, Pollard WE, Vesselago M. The sickness impact profile. Development of an outcome measure of health care. American Journal of Public Health. 1975 Dec;65(12):1304-10

Langues

Français (version originale)
Français (sélectionné)
Anglais (version originale) (sélectionné)
Anglais

Versions ou adaptations pertinentes

Version française du SIP [1]
Version abrégée : SIP-68
Version adaptée pour la vision : VR-SIP [2] (Vision-Related Sickness Impact Profile)

Description

  • Le SIP comporte 136 énoncés qui appellent une réponse Vrai ou Faux. Ils sont organisés en 12 sous-échelles se rapportant à deux dimensions : physique et psychosociale. Les sous-échelles sont : repos et sommeil, alimentation, travail, entretien domestique, loisirs, déplacements, mobilité, corps et mouvement, comportement social, vigilance, comportement émotionnel, communication [3].
  • Un score peut être calculé pour chacune des sous-échelles ainsi que pour les deux grandes dimensions ou pour l’ensemble du questionnaire. Les scores sont calculés à partir de la valeur scalaire (notion qui s’apparente à la pondération) des réponses obtenues. Le score est calculé comme suit : somme des valeurs scalaires des énoncés cochés VRAI qui est divisée par la somme des valeurs scalaires de tous les énoncés, multipliée par 100 [4]. Les droits d’auteur auxquels est soumis le SIP limitent la disponibilité des valeurs scalaires des énoncés nécessaires au calcul des scores.>/li>
  • Le questionnaire a été conçu pour une auto-administration, assistée ou non, mais il peut aussi être rempli par un intervieweur ou par un proche du répondant. L’auto-administration semble être le type d’administration le plus fiable dans un contexte où un intervieweur expérimenté lit les instructions et dissipe les interrogations du répondant avant que ce dernier ne réponde au questionnaire [3]. La durée d’administration du questionnaire peut varier entre 20 et 45 minutes [3, 5].
  • La version française a été validée en France [5]

Qualités métrologiques

A. Validité

Validité de contenu

La validité de contenu s’appuie sur un corpus d’énoncés décrivant des changements de comportement liés à la maladie, recueillis auprès de patients, de soignants, d’individus en santé apparente et de professionnels de la santé. Des techniques usuelles de tri et de regroupement ont été appliquées à ce corpus et des analyses d’items ont été réalisées. Chaque énoncé possède une valeur scalaire obtenue auprès de 25 juges. Dans un premier temps, les juges ont évalué chaque élément sur une échelle de dysfonctionnement en 11 points, allant d’un dysfonctionnement minimal à un dysfonctionnement maximal. Dans un deuxième temps, les énoncés devant servir de points d’ancrage ont été identifiés à l’aide d’une échelle en 15 points [6]. La version en français est équivalente à la version américaine en ce qui a trait à l’ordonnancement de la valeur scalaire des énoncés par sous-échelle [1].

Validité de critère

La validité de critère s’est d’abord basée sur trois groupes de critères. Ceux-ci sont relatifs à : 1) l’auto-évaluation par le répondant, 2) l’évaluation du répondant par le clinicien et 3) d’autres mesures telles que le Activities of Daily Living Index ou un sous-ensemble de questions du National Health Interview Survey [4]. Les corrélations significatives obtenues sont associées à des ensembles de répondants dont la taille varie entre 67 et probablement 895*, et elles oscillent entre 0,30 et 0,69 [3, 4].
Les corrélations obtenues entre le score total au SIP et des mesures cliniques fiables de trois catégories de conditions médicales (remplacement de la hanche; fonction thyroïdienne; articulations) varient de 0,41 à -0,81 [3].
*Les nombreuses couches d’échantillonnage et d’analyse introduites par les auteurs rendent parfois incertaine l’identification de la taille des échantillons auxquels ils réfèrent.

Validité de construit

Les scores obtenus au SIP, tant totaux que par sous-catégorie, ont permis de distinguer les différents sous-groupes de l’échantillon [4].

Cohérence interne

Les coefficients de cohérence interne obtenus à partir d’échantillons probables de 119 et 895 personnes sont respectivement de 0,97 et 0,94 [3].

B. Fidélité

La procédure d’évaluation de la fidélité a porté sur les données obtenues auprès de 119 sujets, lors de deux administrations du questionnaire réalisées en moins de 24 heures [7]. La procédure comportait six intervieweurs, deux formes du questionnaire (ces deux versions comptaient chacune plus d’énoncés que la version du SIP que l’on connaît aujourd’hui), deux procédures d’administration (auto-administration et par intervieweur) et trois sous-groupes de répondants formés sur la base du type et de la sévérité de leur dysfonctionnement lié à la maladie [3, 7].

Les coefficients de corrélation rapportés sont basés sur deux types de calcul : le score total obtenu au SIP (exposé précédemment) et le pourcentage d’accord entre les deux administrations.

Le pourcentage d’accord (PA) le plus conservateur a été calculé de la manière suivante [7] : le nombre d’énoncés cochés dans les deux administrations est divisé par la somme du nombre d’énoncés cochés dans les deux administrations et du nombre de désaccords entre les deux administrations.

Fidélité test-retest

Sur la base des scores totaux : 0,64 à 0,92 selon le sous-groupe de participants, et 0,88 pour l’ensemble des répondants [7].

Sur la base des PA : 0,49 à 0,51 selon le sous-groupe, et 0,50 pour l’ensemble des répondants [7].

Fidélité interjuges

Sur la base des scores totaux obtenus par six intervieweurs : 0,73 à 0,96 [7].

Sur la base des PA : 0,45 à 0,55 [7].

Fidélité des formes parallèles

Sur la base des scores totaux obtenus avec des combinaisons de versions et de procédures d’administration : 0,85 à 0,95 [7].

Sur la base des PA : 0,47 à 0,54 [7].

En somme, l’évaluation des différents types de fidélité sur la base de différents calculs suggère que le SIP peut servir à mesurer le dysfonctionnement dans diverses conditions d’administration et auprès de divers types de répondants [3, 7]. Des analyses réalisées sur la version de 136 énoncés ont permis de conclure que cette version est équivalente en termes de fidélité et de validité aux versions plus longues utilisées dans les études précédentes [3].

Mots-clés

Qualité de vie

Quality of life

Références utilisées

  1. Chwalow AJ, Lurie A, Bean K, Parent du Chatelet I, Venot A, Dusser D, et al. A French version of the Sickness Impact Profile (SIP): Stages in the cross cultural validation of a generic quality of life scale. Fundamental & Clinical Pharmacology. 1992;6(7):319-26.
  2. Desai P. The outcomes of cataract-surgery the relationships between visual acuity, visual function and quality in life. London, UK: London School of Hygiene & Tropical Medicine; 1996.
  3. Bergner M, Bobbitt RA, Carter WB, Gilson BS. The Sickness Impact Profile: Development and final revision of a health status measure. Medical Care. 1981;19(8):787-805.
  4. Bergner M, Bobbitt RA, Pollard WE, Martin DP, Gilson BS. The Sickness Impact Profile: Validation of a health status measure. Medical Care. 1976;14(1):57-67.
  5. Lipsett PA, Swoboda SM, Campbell KA, Cornwell E, 3rd, Dorman T, Pronovost PJ. Sickness Impact Profile Score versus a Modified Short-Form survey for functional outcome assessment: acceptability, reliability, and validity in critically ill patients with prolonged intensive care unit stays. The Journal of Trauma. 2000;49(4):737-43.
  6. Gilson BS, Gilson JS, Bergner M, Bobbit RA, Kressel S, Pollard WE, et al. The Sickness Impact Profile. Development of an outcome measure of health care. American Journal of Public Health. 1975;65(12):1304-10.
  7. Pollard WE, Bobbitt RA, Bergner M, Martin DP, Gilson BS. The Sickness Impact Profile: Reliability of a health status measure. Medical Care. 1976;14(2):146-55.

Mentions

Auteure : Sylvie Cantin, M. A.
Éditrices : Josée Duquette, M. Sc., Catherine Houtekier, M.B.S.I.
Recherche documentaire : janvier 2019

Référence bibliographique suggérée

Cantin S. Sickness Impact Profile (SIP). Dans: Duquette J, Cantin S, Houtekier C, rédactrices. Répertoire ORVIS : activités et participation. Longueuil: Centre de recherche CRIR – site INLB, CISSS de la Montérégie-Centre; 2019. p. 1-6.

Écrivez-nous

Parce que nous sommes soucieux à la fois de la qualité et de l’utilité du répertoire, nous vous invitons à nous aviser, à l’adresse info.orvis.inlb@ssss.gouv.qc.ca, de l’usage que vous aurez fait de cette fiche, ou encore de la publication d’une nouvelle étude sur les propriétés métriques de l’outil. Merci!

Disponibilité de la fiche et droits d’auteur

www.orvis.vision

Creative Commons - Projet Orvis