Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Minnesota Low Vision Low Vision Reading Test (MNREAD)

Catégorie

Fonctions sensorielles et douleur

Objectif

À l’aide d’une échelle d’acuité visuelle en lecture de texte continu, chez les personnes avec et sans déficience visuelle, mesurer :

  1. la vitesse maximale de lecture (sans limite de grosseur des caractères);
  2. l’acuité visuelle en lecture (plus petit format de caractères pouvant être lu sans faire d’erreur importante);
  3. la dimension limite de caractère (plus petit format de caractères pouvant être lu à une vitesse maximale).

Spécificité à la déficience visuelle (DV)

Spécifique à la DV (sélectionné)
Adapté à la DV
Ni spécifique ni adapté, mais utilisé en DV

Population visée

Enfants et adolescents (sélectionné)
Adultes (sélectionné)
Aînés (sélectionné)

Type d’outil

Questionnaire
Échelle de mesure, test (sélectionné)

Référence

Mansfield JS, Legge GE, Luebker A, Cunningham K. MNREAD acuity charts : continuous-text reading-acuity charts for normal and low vision. Minneapolis: University of Minnesota; 1994. Disponible: http://legge.psych.umn.edu/mnread/index.html.

Langues

Français (version originale)
Français (sélectionné)
Anglais (version originale) (sélectionné)
Anglais

Versions ou adaptations pertinentes

MNREAD : version commerciale originale en anglais [1]

MNREAD brief version : version abrégée en anglais [2]

MNREAD version française : traduction et adaptation en français (Canada) [3]

Description

Items et composantes

La MNREAD a été l’objet de divers développements et transformations.

  1. La version initiale, publiée en 1989, a été développée sur un support informatique. Elle comprenait 28 phrases de 4 lignes de 13 caractères en police Courrier (9 à 13 mots par phrase), pouvant être présentées dans une polarité positive ou négative [4]. Le texte, qui défilait sur l’écran avec une taille angulaire de caractères de 6°, était lu à haute voix. La vitesse de défilement était augmentée jusqu’à ce que le participant fasse quelques erreurs.
  2. La première version imprimée sur des cartes a été publiée en 1995, en respectant les caractéristiques de conception de la version électronique [5]. Le participant devait tenir la carte dans ses mains et lire les phrases le plus rapidement possible.
  3. La première version clinique a été publiée en 1993 [6]. Ici aussi, chaque phrase comprenait 52 caractères (police Courrier Bold) divisés sur 4 lignes. La nouveauté résidait dans le fait que les phrases étaient présentées en 18 dimensions de caractères variant entre -0,4 et 1,3 logMAR avec un pas de progression de 0,1 logMAR. Ici aussi, elles étaient présentées en polarité positive ou négative.
  4. La version commerciale est en police Times. Elle comprend 60 caractères sur 3 lignes au lieu de 4. Les phrases comprennent en moyenne 11 mots. Elles sont présentées en 19 dimensions de caractères différentes, lesquelles varient entre -0,5 et 1,3 logMAR (correspondant à 20/6.3 à 20/400 sur l’échelle de Snellen) pour une distance de lecture de 40 cm, avec un pas de progression de 0,1 logMAR. Le niveau de difficulté du vocabulaire équivaut à la 3e année de l’enseignement du primaire [1].
  5. La version traduite en français a été publiée en 2001 [3]. Elle comprend 2 sous-ensembles de 19 phrases, développées en respectant les caractéristiques de la version commerciale anglaise [3].
  6. La version anglaise abrégée, produite en 2005, comprend 3 paragraphes (tailles) au lieu de 19 [2].

Les échelles sont disponibles en deux versions appariées selon leur nombre de mots et de leur longueur. Chacune de ces deux versions est offerte en contraste normal (caractères noirs sur fond blanc) ou inversé (blanc sur noir). Elles sont imprimées avec un contraste élevé (> 85 %).

Scores

Les scores sont établis en fonction d’une distance de lecture de 40 cm.

Des procédures de calcul des résultats et de conversion des données ont été établies pour les personnes avec une déficience visuelle (ex. : conversion de l’acuité visuelle en fraction de Snellen; conversion pour une distance de lecture non standard).

Matériel et conditions d’administration

Le test est administré en salle dans des conditions ambiantes contrôlées.

Qualités métrologiques

1. MNRead

A. Validité

Validité de contenu

Les items ont été construits par les auteurs, à partir de données issues de la littérature [4].

Validité de critère

La version initiale sur support informatique s’est avérée un excellent prédicteur de la vitesse de lecture, avec aide optique, de textes continus d’environ 150 mots (n = 40; explication de 79,7 % de la variance). Elle s’est montrée surtout prédictive pour les lecteurs lents (< 113 mots/minute) [7].

La version imprimée est fortement corrélée avec la version initiale électronique (r = 0,89) [6].

Les acuités mesurées avec le MNREAD, version commerciale, sont fortement corrélées avec celles obtenues avec d’autres échelles d’acuités au près, telles la Sloan (r = 0,94; n = 21 avec DV et 35 avec vision normale) [7] et la Near and Distance Lighthouse Visual Acuity Tests (r = 0,98; n = 10 avec DV et 50 avec vision normale) [15]. L’acuité obtenue à l’aide du MNREAD est toutefois supérieure à celle de ces autres échelles, en moyenne de 0,1 logMAR [6, 8].

Chez les personnes avec DV, la vitesse maximale de lecture d’un paragraphe de texte continu est significativement corrélée avec l’acuité visuelle en lecture (n = 22 adultes et aînés) [9] ou avec la vitesse maximale de lecture du MNREAD (n = 72 enfants) [10].

Validité de construit

L’acuité visuelle pendant la lecture et la dimension limite de caractère changent de façon significative avec la distance du test, mais la vitesse de lecture demeure inchangée [11].

La vitesse de lecture mesurée avec le MNREAD n’est que modérément corrélée avec l’échelle des lettres (r = -0,57) et les acuités en lecture (r = -0,61) [8].

Le MNREAD génère des vitesses de lecture supérieures à celles obtenues lors de la lecture d’un passage de texte continu (n = 72 enfants avec DV) [10].

Le MNREAD est sensible à la DV : les enfants ayant une basse vision ont une vitesse de lecture plus faible ceux qui ont une vision normale [10].

B. Fidélité

Fidélité test-retest

Test-retest, 30 jeunes adultes avec vision normale, 2 versions du test au cours d’une même journée [11]:

  • Aucun effet de pratique.
  • Coefficient de répétabilité de l’acuité visuelle en lecture = ± 0,05 logMAR

de la dimension limite de caractère = ± 0,12 logMAR

de la vitesse de lecture = ± 8,6 mots/minute

Test-retest, 59 personnes avec DMLA stable, intervalle moyen 43 ± 6 jours [12]:

  • Acuité visuelle en lecture : différence significative (0,01 ± 0,16 logMAR; p = 0,5); coefficient de répétabilité 95 % = 0,30 logMAR
  • Vitesse de lecture maximale : différence non significative
  • Dimension limite de caractère : différence non significative

Test-retest, 72 enfants avec DV et 35 sans DV, intervalle 2 semaines [10]:

  • ICC acuité de lecture = 0,99
  • ICC dimension limite de caractère = 0,91

Fidélité des versions parallèles

Version initiale sur support informatique : r = 0,88 (n = 22 sujets avec DV) [4]

Première version imprimée : r = 0,87 (n = 23 sujets avec DV) [5]

Première version clinique : différence moyenne de 0,02 logMAR (n = 35 sujets avec vision normale) [6]

2. MNREAD version abrégée

A. Validité

Validité de construit [2]

Versions parallèles abrégées et originales : testées auprès de 50 enfants de 8-18 ans avec vision normale (utilisation de 3 échelles : 1,0, 0,9 et 0,8 logMAR) et de 25 enfants de 10-12 ans dont certains avec DV (utilisation de 2 échelles : 1,3 à 1,1 logMAR et 1,0 à 0,8 logMAR). Dans l’un et l’autre des groupes, les vitesses de lecture mesurées avec les échelles abrégée et originale sont comparables.

Le MNREAD version abrégée est sensible à la déficience visuelle : la vitesse moyenne de lecture des enfants avec vision normale est de 177 mots/minute, comparativement à 141 mots/minute pour le groupe comprenant quelques enfants avec DV.

3. MNREAD version française

A. Validité

Validité de construit [3]

Le MNREAD a été traduit en français selon une méthodologie rigoureuse. Les phrases-tests sont uniformes (longueur, vocabulaire utilisé, présentation typographique, acceptabilité psycholinguistique). Elles répondent aux normes typographiques de l’échelle et aux critères du français international. Leur vocabulaire respecte le niveau de difficulté de 3e année du primaire.

Les deux séries de phrases ont été testées auprès d’un groupe exploratoire de 22 enfants et de 20 adultes sans DV. Aucune différence significative n’a été trouvée entre les deux sous-ensembles de phrases. Elles ont été appariées en fonction des vitesses de lecture. La vitesse moyenne de lecture des enfants est de 71,9 ± 9,9 mots/minute; celle du groupe d’adultes et de 159,3 ± 7,2 mots/minute.

L’acuité visuelle au près mesurée à l’aide du MNREAD est bien corrélée avec celle obtenue avec l’échelle de Colenbrander en français (r = 0,89) et celle de la Lighthouse (r = 0,76) [13].

Mots-clés

Acuité visuelle; Acuité lexicale; Vitesse de lecture

Visual acuity; Reading acuity; Reading speed

Références utilisées

  1. Mansfield JS, Legge GE, Luebker A, Cunningham K. MNREAD acuity charts : continuous-text reading-acuity charts for normal and low vision. Minneapolis: University of Minnesota; 1994. Disponible: http://legge.psych.umn.edu/mnread/index.html
  2. Rice ML, Birch EE, Holmes JM. An abbreviated reading speed test. Optometry and Vision Science 2005;82(2):128-33.
  3. Senécal M-J. Version française du Minnesota Low Vision Reading Test Montréal: Université de Montréal; 2001. Disponible : http://cdv.inlb.qc.ca/product.php?id_product=100115
  4. Legge GE, Ross JA, Luebker A, Lamay JM. Psychophysics of reading. VIII. The Minnesota Low-Vision Reading Test. Optometry & Vision Science. 1989;66(12):843-53.
  5. Ahn SJ, Legge GE, Luebker A. Printed cards for measuring low-vision reading speed. Vision Research. 1995;35(13):1939-44.
  6. Mansfield JS, Ahn SJ, Legge GE, Luebker A. A new reading-acuity chart for normal and low vision. Dans: OSA, AAO, rédacteurs. Ophthalmic and Visual Optics / Noninvasive Assessment of the Visual System. Washington, DC: Optical Society of America ; American Academy of Optometry; 1993. p. 232-5.
  7. Ahn S, Legge G. Psychophysics of reading XIII. Predictors of magnifier-aided reading speed in Iow vision. Vision Research. 1995;35:1931-8.
  8. Bailey JE, Lakshminaryanan V. Assessing reading ability in normal and low vision using the MNREAD Reading Acuity Chart: preliminary results. Dans: Lakshminarayanan V, rédacteur. Basic and Clinical Applications of Vision Science. Dordrecht: Springer Netherlands; 1997. p. 247-50.
  9. Lovie J, Bowers A, Woods R. Oral and silent reading performance with macular degeneration. Ophthalmic and Physiological Optics. 2000;5:360-70.
  10. DeCarlo DK, Forte E, Gao L, Kwon M, McGwin G, Owsley C. Reliability and validity of the MNREAD charts in children with and without vision impairment [abstract, ARVO 2015 Annual Meeting, May 3 – 7, 2015, in Denver, Color.]. Investigative Ophthalmology & Visual Science. 2015;56(7):4787.
  11. Subramanian A, Pardhan S. The repeatability of MNREAD acuity charts and variability at different test distances. Optometry and Vision Science. 2006;83(8):572-6.
  12. Patel PJ, Chen FK, Da Cruz L, Rubin GS, Tufail A. Test-retest variability of reading performance metrics using MNREAD in patients with age-related macular degeneration. Investigative Ophthalmology & Visual Science. 2011;52(6):3854-9.
  13. Fraser A, Marinier J-A. Comparative study of near visual acuities obtained by MNREAD and Colenbrander charts in French [poster]. 91th Annual meeting of the American Academy of Optometry; Phoenix, Ariz., 2012.

Mentions

Auteure : Josée Duquette, M. Sc.

Éditrices : Catherine Houtekier, M.B.S.I., Sylvie Cantin, M. A.

Recherche documentaire : janvier 2016

Référence bibliographique suggérée

Duquette J. Minnesota Low Vision Reading Test (MNREAD). Dans: Duquette J, Cantin S, Houtekier C, rédactrices. Répertoire ORVIS : fonctions sensorielles et douleur. Longueuil: Centre de recherche CRIR – site INLB, CISSS de la Montérégie-Centre; 2016. p. 1-7.

Écrivez-nous

Parce que nous sommes soucieux à la fois de la qualité et de l’utilité du répertoire, nous vous invitons à nous aviser, à l’adresse info.orvis.inlb@ssss.gouv.qc.ca, de l’usage que vous aurez fait de cette fiche, ou encore de la publication d’une nouvelle étude sur les propriétés métriques de l’outil.

Veuillez noter qu’en aucun cas nous ne pouvons fournir l’outil décrit ni les articles correspondant aux références citées.

Merci!

Disponibilité de la fiche et droits d’auteur

www.orvis.vision

Creative Commons - Projet Orvis