Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Mesure canadienne du rendement occupationnel (MCRO) – Canadian Occupational Performance Measure (COPM)

Catégorie

Activités et participation

Objectif

Identifier les occupations ou activités que la personne perçoit comme limitant ou affectant sa performance dans la vie quotidienne et pour lesquelles elle souhaite voir des améliorations, et déceler les changements de perception au fil du temps.

Spécificité à la déficience visuelle (DV)

Spécifique à la DV
Adapté à la DV
Ni spécifique ni adapté, mais utilisé en DV (sélectionné)

Population visée

Enfants et adolescents (sélectionné)
Adultes (sélectionné)
Aînés (sélectionné)

Type d’outil

Questionnaire (sélectionné)
Échelle de mesure, test

Référence

Law M, Baptiste S, McColl M, Opzoomer A, Polatajko H, Pollock N. The Canadian Occupational Performance Measure: An outcome measure for occupational therapy. Canadian journal of occupational therapy. 1990;57(2):82-7.

Langues

Français (version originale)
Français (sélectionné)
Anglais (version originale) (sélectionné)
Anglais

Versions ou adaptations pertinentes

Canadian Occupational Performance Measure (COPM) : version originale
Mesure canadienne du rendement occupationnel (MCRO) : version canadienne-française
Modified Canadian Occupational Performance Measure (M-COPM) : version adaptée à la réalité pédiatrique [1]

Description

La MCRO a été conçue pour déceler, à partir des propos du client, les changements de son rendement occupationnel qui se produisent au fil du temps, dans les domaines des soins personnels, de la productivité et des loisirs. L’évaluation procède par entrevue semi-structurée et par cotation. La personne choisit elle-même les problèmes pour lesquels elle souhaite une intervention.

L’évaluation se déroule en 5 étapes :

    1. Identification des difficultés de rendement occupationnel (entrevue).
    2. Estimation, par la personne et sur une échelle ordinale en 10 points (cotation), de l’importance des difficultés identifiées.
    3. et 4. Établissement, par le client, des 5 difficultés les plus importantes à traiter, puis auto-évaluation, pour chacune des difficultés retenues, de son rendement actuel et de sa satisfaction à l’égard de ce rendement sur des échelles ordinales en 10 points (cotation).
    4. Réévaluation par la personne, après l’intervention, de ses niveaux de rendement et de satisfaction relativement aux difficultés identifiées à l’étape 1 (cotation).

Les résultats de l’évaluation sont consignés dans un formulaire fourni dans la trousse. Une partie de l’intérêt de la mesure réside dans la différence entre les scores obtenus préalablement à l’intervention et au moment de la réévaluation (étape 5).

Il a été rapporté que la MCRO est très utile pour l’évaluation et le suivi relatifs à l’attribution d’aides techniques visuelles [2].

Durée moyenne de passation : 30-40 minutes.

Qualités métrologiques

Les qualités métrologiques rapportées qui sont extraites d’articles scientifiques concernent le test en langue anglaise (COPM). Par ailleurs, les manuels de la 3e et de la 5e édition du test en français consultés ne précisent pas si les qualités métrologiques rapportées ont été obtenues avec la version en français ou attribuées à celle-ci à partir des qualités observées sur la version en anglais.

A. Validité

Validité de contenu

La validité de contenu s’appuie sur le processus d’élaboration de la mesure dont la base théorique découle du Modèle canadien du rendement occupationnel [3] décrit dans les Lignes directrices pour une pratique de l’ergothérapie centrée sur le client formulées en 1991.

Validité de critère

En ce qui a trait à la validité de critère de la version originale, 53 % des participants interrogés au sujet de leurs problèmes dans la vie quotidienne ont spontanément rapporté au moins un des problèmes recueillis par la MCRO (n = 61) [4].

Validité de construit

La validité de construit a été établie par différentes études qui font état d’associations et de corrélations entre les scores obtenus à la MCRO et ceux obtenus à d’autres mesures ou à d’autres outils reconnus (notamment SF-36, Structured Assessment of Independent Living Skills [3], Reintegration to Normal Living Index, Life Satisfaction Scale, Satisfaction with Performance Scaled Questionnaire [4]).

La validité de construit s’appuie également sur des analyses multivariées qui montrent que les scores de la MCRO sont liés de manière significative aux construits théoriques suivants : satisfaction relativement à la performance, retour à la vie normale et satisfaction relativement à la vie [4].

Cohérence interne

Les coefficients de cohérence interne varient de 0,41 à 0,56 pour le score de rendement et se situent à 0,71 pour le score de satisfaction [3].

Sensibilité au changement

Huit études répertoriées entre 2001 et 2012 révèlent que la MCRO est sensible aux changements qui s’opèrent au niveau du rendement occupationnel [5].

Des corrélations ont été observées entre les scores de la MCRO et les changements fonctionnels : elles varient de 0,30 à 0,62 pour le score de rendement et de 0,33 à 0,56 pour le score de satisfaction [3].

Les scores de changement relatifs au rendement et à la satisfaction révèlent des différences significatives entre les scores initiaux et les scores obtenus à la réévaluation dont la probabilité (p) est inférieure à 0,001 [3].

B. Fidélité

Fidélité test-retest

Différentes études auprès de différentes populations montrent des coefficients de fiabilité variant entre 0,73 et 0,93 [5].

Fidélité interjuges

L’accord interévaluateurs obtenu pour la Modified Canadian Occupational Performance Measure (M-COPM) relativement à la classification des problèmes sur lesquels intervenir était de 92,2 % [1]. Pour les domaines spécifiques, l’accord interjuges était de :

  • 100 % pour les soins personnels
  • 97,3 % pour la communication
  • 94,7 % pour le comportement
  • 91,7 % pour le jeu
  • 69,2 % pour l’interaction sociale [1]

Mots-clés

Activités de la vie quotidienne; Activités de loisir; Obstacles

Daily activities; Leisure activities; Barriers

Références utilisées

  1. Rodger S, Braithwaite M, Keen D. Early intervention for children with autism: Parental priorities. Australian Journal of Early Childhood. 2004;29(3):34-41.
  2. Petty LS, McArthur L, Treviranus J. Clinical report: use of the Canadian Occupational Performance Measure in vision technology. Canadian journal of occupational therapy Revue canadienne d’ergothérapie. 2005;72(5):309-12.
  3. Law M, Baptiste S, Carswell A, McColl MA, Polatajko H, Pollock N. La mesure canadienne du rendement occupationnel. 3e éd. Ottawa: CAOT publications ACE; 2000.
  4. McColl MA, Paterson M, Davies D, Doubt L, Law M. Validity and community utility of the Canadian Occupational Performance Measure. Canadian journal of occupational therapy Revue canadienne d’ergothérapie. 2000;67(1):22-30.
  5. Law M, Baptiste S, Carswell A, McColl MA, Polatajko H, Pollock N. La mesure canadienne du rendement occupationnel. 5e éd. Ottawa: CAOT publications ACE; 2014.

Mentions

Auteure : Sylvie Cantin, M. A.

Éditrices : Josée Duquette, M. Sc., Catherine Houtekier, M.B.S.I.

Recherche documentaire : mars 2018

Référence bibliographique suggérée

Cantin S. Mesure canadienne du rendement occupationnel (MCRO) – Canadian Occupational Performance Measure (COPM). Dans: Duquette J, Cantin S, Houtekier C, rédactrices. Répertoire ORVIS : activités et participation. Longueuil: Centre de recherche CRIR – site INLB, CISSS de la Montérégie-Centre; 2018. p. 1-5.

Écrivez-nous

Parce que nous sommes soucieux à la fois de la qualité et de l’utilité du répertoire, nous vous invitons à nous aviser, à l’adresse info.orvis.inlb@ssss.gouv.qc.ca, de l’usage que vous aurez fait de cette fiche, ou encore de la publication d’une nouvelle étude sur les propriétés métriques de l’outil. Merci!

Disponibilité de la fiche et droits d’auteur

www.orvis.vision

Creative Commons - Projet Orvis