Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Functional Low-Vision Observer Rated Assessment (FLORA)

Catégorie

Activités et participation

Objectif

Évaluer les capacités visuelles fonctionnelles et le bien-être des personnes dont l’ultrabasse vision[1] ou la cécité a été restaurée partiellement par un système de prothèse rétinienne.

[1] L’ultrabasse vision est définie comme étant une déficience visuelle qui affecte la plupart des activités quotidiennes requérant la reconnaissance des formes. En termes d’acuité visuelle, elle correspond à l’incapacité de discerner la plus grande lettre de l’échelle ETDRS à 0,5 m (20/1600 ou 6/480) [1].

Spécificité à la déficience visuelle (DV)

Spécifique à la DV (sélectionné)
Adapté à la DV
Ni spécifique ni adapté, mais utilisé en DV

Population visée

Enfants et adolescents
Adultes (sélectionné)
Aînés (sélectionné)

Population visée : précisions

Personnes ayant une ultrabasse vision ou une cécité.

Type d’outil

Questionnaire (sélectionné)
Échelle de mesure, test (sélectionné)

Référence

Geruschat DR, Flax M, Tanna N, Bianchi M, Fisher A, Goldschmidt M, et al. FLORAtm: Phase I development of a functional vision assessment for prosthetic vision users. Clinical & Experimental Optometry. 2015;98(4):342-7.

Disponible sur le site http://www.2-sight.eu/ee/landing-flora.

Langues

Français (version originale)
Français
Anglais (version originale) (sélectionné)
Anglais

Versions ou adaptations pertinentes

Functional Low-Vision Observer Rated Assessment (FLORA)

Description

Le Functional Low-Vision Observer Rated Assessment (FLORA) a été développé lors de l’essai clinique sur le système de prothèse rétinienne Argus II. Il vise à évaluer comment la personne utilise sa prothèse dans certaines activités quotidiennes courantes. Il est composé de 3 parties [1, 2] :

  1. Un questionnaire sous forme d’entrevue de 14 questions ouvertes, visant à connaître le point de vue de la personne quant à son expérience avec le système ARGUS et son impact [1]. L’évaluateur sélectionne les questions qu’il juge pertinentes parmi les 14 proposées.
  2. Une évaluation par observation de 35 tâches, effectuées avec et sans l’utilisation du système de prothèse rétinienne. Les tâches couvrent 4 domaines :
    • Orientation visuelle (habileté à utiliser la projection lumineuse et les contrastes pour améliorer l’orientation spatiale);
    • Mobilité visuelle (détection visuelle des obstacles lors des déplacements);
    • Activités quotidiennes (accent mis sur les aspects visuels de la tâche, comme trier des vêtements clairs et foncés);
    • Interactions avec les autres (ex. : détecter la présence de quelqu’un dans une pièce).

    L’évaluateur sélectionne un sous-ensemble de tâches en fonction des buts et des activités du sujet.

    La facilité avec laquelle la tâche est effectuée est rapportée sur une échelle subjective à 4 points, allant de facile (score de 1) à impossible (4). L’évaluateur peut sélectionner les activités qu’il juge pertinentes, en se basant sur les buts personnels et les activités habituelles rapportés par la personne lors de l’entrevue. Au besoin, plusieurs essais d’une même tâche peuvent être effectués pour optimiser le jugement du niveau de difficulté.

    Afin d’évaluer l’impact de la prothèse rétinienne sur la vision fonctionnelle, les tâches sont effectuées avec le système Argus éteint, puis allumé.

    L’évaluation est effectuée à la résidence et dans l’environnement résidentiel de la personne, afin que les résultats mesurés reflètent le plus justement possible sa réalité. Pour les mêmes raisons, aucune adaptation de l’environnement n’est effectuée (ex. : éclairage) [2]. Certaines tâches, comme la détection des trottoirs et l’identification de la marche du haut et du bas sans la canne, doivent être évaluées par une personne entraînée en orientation et mobilité [1].

  3. Un résumé du cas.

La durée de l’évaluation est de 3 à 4 heures [1].

Qualités métrologiques

A. Validité

Validité de contenu

Le FLORA a été développé par une équipe de chercheurs et d’intervenants de diverses disciplines (réadaptation de personnes aveugles, orientation et mobilité, ergothérapie); ils présentaient tous une expertise en réadaptation en déficience visuelle et avec le système Argus [1]. Les tâches ont été identifiées en fonction de deux critères : 1) la vision doit être requise pour pouvoir accomplir au moins une partie de la tâche et 2) la performance peut potentiellement s’améliorer avec la portée visuelle procurée par le système de prothèse rétinienne [1]. Les exigences visuelles des tâches sont variées; certaines peuvent être accomplies avec la seule présence d’une perception ou d’une projection lumineuse (ex. : localiser une source lumineuse) tandis que d’autres requièrent un niveau de perception plus élevé du mouvement, de l’espace ou de la forme. Les activités demandant une vision des détails ne sont pas incluses car leurs exigences surpassent ce que peut permettre le système de prothèse rétinienne [1].

Au cours de l’étude de développement, le FLORA a été administré par 7 évaluateurs qualifiés, à 26 sujets ayant le système de prothèse rétinienne Argus II [1]. En moyenne, la moitié des sujets avaient leur implant depuis 3,3 ans et l’autre moitié, depuis 1,7 an. L’étude s’est déroulée dans 10 centres européens et américains. Les résultats démontrent la pertinence du contenu du FLORA :

  • Dans l’ensemble, les 14 questions d’entrevues ont été posées, ce qui prouve leur pertinence.
  • Les 35 tâches d’évaluation de la vision fonctionnelle ont été sélectionnées au moins une fois; chaque tâche a été sélectionnée en moyenne pour 20 des 26 sujets.
  • Les 4 choix de cotes ont été utilisés (impossible à 33 %; difficile 23 %; modérée 24 %; facile 19 %).
  • Les évaluateurs devaient estimer si le sujet utilisait ou non sa seule vision pour effectuer la tâche, c’est-à-dire sans recourir aux indices tactiles ou auditifs. En moyenne, les sujets ont utilisé leur vision seulement dans 75 % des tâches lorsque le système de prothèse rétinienne était en fonction, contre 29 % des fois où il était éteint. Ces résultats appuient le choix des tâches.

Validité de construit

Lors d’une étude de suivi post-implantation (moyenne de 3 ans, étendue de 18 à 44 mois), 26 sujets ont accompli les 35 tâches avec le système allumé puis éteint [2]. Dans l’ensemble, 24 des 35 tâches étaient statistiquement plus faciles à accomplir avec le système allumé qu’éteint. Pour chacun des 4 grands domaines, la performance était significativement meilleure avec le système allumé qu’éteint, avec une amélioration de 19 % (activités quotidiennes) à 38 % (orientation). La plus grande amélioration a été mesurée pour 5 activités qui ont en commun la projection lumineuse et le contraste pour identifier des objets.

B. Fidélité

La fidélité du FLORA n’a pas été mesurée.

 

Mots-clés

Ultrabasse vision; Prothèse rétinienne

Ultra-low vision; Rethinal prosthesis

Références utilisées

  1. Geruschat DR, Flax M, Tanna N, Bianchi M, Fisher A, Goldschmidt M, et al. FLORAtm: Phase I development of a functional vision assessment for prosthetic vision users. Clinical & Experimental Optometry. 2015;98(4):342-7.
  2. Geruschat DR, Richards TP, Arditi A, da Cruz L, Dagnelie G, Dorn JD, et al. An analysis of observer-rated functional vision in patients implanted with the Argus II Retinal Prosthesis System at three years. Clinical & Experimental Optometry. 2016;99(3):227-32.

Mentions

Auteure : Josée Duquette, M. Sc.

Éditrices : Catherine Houtekier, M.B.S.I., Sylvie Cantin, M. A.

Recherche documentaire : mars 2016

Référence bibliographique suggérée

Duquette J. Functional Low-Vision Observer Rated Assessment (FLORA). Dans: Duquette J, Cantin S, Houtekier C, rédactrices. Répertoire ORVIS : activités et participation. Longueuil: Centre de recherche CRIR – site INLB, CISSS de la Montérégie-Centre; 2016. p. 1-4.

Écrivez-nous

Parce que nous sommes soucieux à la fois de la qualité et de l’utilité du répertoire, nous vous invitons à nous aviser, à l’adresse info.orvis.inlb@ssss.gouv.qc.ca, de l’usage que vous aurez fait de cette fiche, ou encore de la publication d’une nouvelle étude sur les propriétés métriques de l’outil. Merci!

Disponibilité de la fiche et droits d’auteur

www.orvis.vision

Creative Commons - Projet Orvis