Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Info-usagers

Deux fois par année, l’Institut Nazareth et Louis-Braille fait parvenir à tous ses usagers le bulletin Info-usagers. Pour ceux qui ne peuvent attendre, voici le contenu de l’info-usagers de l’automne.

Système ARGUS 2

Au cours de l’été, l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont annonçait via les médias qu’elle effectuerait cet automne une intervention chirurgicale pour l’implantation de l’ARGUS 2, communément appelé œil bionique. Ce système est destiné à stimuler électriquement la rétine pour induire une perception visuelle chez des personnes atteintes d’une perte de la vision importante, due à une dégénérescence rétinienne. Cette première intervention a eu lieu en septembre dernier.

Nous désirons préciser à cet effet que l’INLB n’a pas recommandé d’usagers et n’a pas été impliqué dans le choix de cet usager. Pour le moment, le travail de l’Institut consiste à offrir des services de réadaptation à l’usagère sélectionnée à la suite de cette chirurgie.

Les usagers qui désirent faire une demande pour le système de prothèse rétinienne Argus 2, doivent envoyer un document avec
les informations suivantes :

  • nom, prénom;
  • numéro de téléphone;
  • numéro de RAMQ (assurance maladie);
  • demande de consultation officielle signée par un optométriste qui mentionne l’acuité visuelle actuelle et le diagnostic précis.

Le document doit être envoyé par télécopieur à l’attention du Dr Flavio Rezende au numéro suivant 514 252-3905.

Nous vous rappelons qu’une infime partie de notre clientèle peut répondre aux nombreux critères pour ce projet. En effet, le système est indiqué pour les personnes qui remplissent notamment les critères suivants :

  • adulte d’au moins 25 ans;
  • souffrant de dégénérescence rétinienne périphérique
    à un stade avancé;
  • bénéficiant d’une perception résiduelle de la lumière.
    S’il ne reste aucune perception résiduelle de la lumière,
    la rétine doit être capable de répondre à une stimulation électrique;
  • ayant eu une vision utile des formes dans le passé.

Des jeux de société adaptés
dans les bibliothèques de Montréal

Grâce à la collaboration de l’Institut Nazareth et Louis-Braille et
de la participation financière de la Fondation En vue de l’INLB, les bibliothèques de la Ville de Montréal mettront à la disposition des citoyens des jeux de société adaptés (braille, caractères agrandis
et en mode tactile) pour les personnes ayant une déficience visuelle. Ces jeux seront disponibles pour des prêts entre bibliothèques de cette ville. Six types de jeux sont offerts :

  • Backgammon;
  • Déclic des mots;
  • Domino;
  • Frustration;
  • Monopoly;
  • Otello.

Le grand avantage de ces jeux est que les usagers peuvent jouer avec des personnes ayant ou non une déficience visuelle.

Les personnes qui désirent emprunter un jeu devront tout simplement en faire la demande à la bibliothèque de leur arrondissement.

Solution branchée

Deux intervenantes du Programme enfance-jeunesse ont mis sur pied un projet, Solution branchée, afin de démontrer que la collaboration multidisciplinaire entre les partenaires des milieux scolaires et de la réadaptation permet d’optimiser le potentiel des jeunes ayant une déficience visuelle associée à d’autres déficiences.

Solution branchée consiste en une vidéo et des fiches d’informations disponibles sur le site Web de l’INLB qui démontrent comment les spécialistes en réadaptation en déficience visuelle (SRDV) travaillent de concert avec les partenaires afin de développer les stratégies compensatoires et les adaptations permettant aux jeunes d’avoir un meilleur accès au matériel considérant leur déficience visuelle.

Pour visionner la vidéo et consulter les fiches, allez sur le site Web de l’INLB à cette adresse : www.inlb.qc.ca/professionnels-recherche/formation-et-sensibilisation/solution-branchee.

Programme d’entraînement
pour une clientèle présentant une surdicécité

Le développement ou le maintien de la capacité à se déplacer de façon autonome est l’un des grands défis posés aux personnes sourdes-aveugles. Elles doivent, entre autres, développer des capacités à localiser et à évaluer la distance d’une source sonore pour se déplacer de façon sécuritaire, malgré leur déficience auditive et visuelle.

Agathe Ratelle, spécialiste en orientation et mobilité de l’Institut Nazareth et Louis-Braille et Julie Dufour de l’Institut Raymond Dewar ont développé un programme d’entraînement de la localisation auditive pour la clientèle desservie par le Programme surdicécité, programme conjoint à ces deux établissements.

Le but du programme de localisation auditive est d’améliorer les habiletés auditives utiles lors des déplacements et d’augmenter le sentiment de sécurité des usagers sourds-aveugles.
Le programme est composé d’exercices en cabine audiologique se rapprochant des situations réelles de déplacement à l’extérieur. Celui-ci sera fort utile afin d’améliorer les services aux personnes sourdes-aveugles desservies par les deux instituts.

Disponible sur le Web, les intervenants d’autres établissements travaillant avec cette clientèle particulière pourront consulter le programme en ligne et s’en inspirer. http://www.inlb.qc.ca/professionnels-recherche/formation-et-sensibilisation/sela/