Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

Accessibilité du Web et des documents électroniques

L’accessibilité des sites Web est un enjeu important pour les personnes ayant une déficience visuelle. En effet, le Web est une source incontournable d’information. Il est aussi un moyen privilégié d’effectuer toutes sortes de transactions, qu’elles soient commerciales, financières ou administratives, le tout, sans avoir à se déplacer. C’est pourquoi l’Institut Nazareth et Louis-Braille s’est engagé dans diverses actions de promotion de l’accessibilité et de développement de l’expertise au profit de sa clientèle.

Les règles pour l’accessibilité aux contenus Web ont été définies au niveau international par l’Initiative pour l’accessibilité du Web du World Wide Web Consortium (W3C). Ces règles visent à éliminer tout obstacle à la navigation sur le Web pour les personnes handicapées, quelles que soient leurs incapacités (visuelle, auditive, motrice ou cognitive). Le gouvernement du Québec a pour sa part adopté des standards d’accessibilité (SGQRI 008) pour les sites Web, les documents téléchargeables et le multimédia dans un site Web.

L’accessibilité Web : pour qui ?

L’accessibilité web est utile pour les personnes ayant une déficience visuelle, mais également  pour les personnes qui ont une déficience auditive, motrice ou cognitive. Elle est également utile pour :

  • les personnes âgées;
  • les utilisateurs d’Internet à bas débit;
  • les utilisateurs d’Internet mobile sur téléphone intelligent;
  • les allophones;
  • les analphabètes;
  • les nouveaux internautes;
  • les personnes qui ont des incapacités physiques et cognitives temporaires.

Quelles sont les caractéristiques d’un site Web adapté ?

La navigation doit être sans obstacle, c’est-à-dire, avoir des contenus :

  • perceptibles pour tous les utilisateurs (par exemple ajouter des sous-titres à une vidéo);
  • utilisables par tous les utilisateurs;
  • compréhensibles pour tous les utilisateurs;
  • robustes, c’est-à-dire compatibles avec les différents fureteurs et les technologies d’assistance (par exemple, un logiciel de revue d’écran).

Ergonomie avec WAI-ARIA

Le Web 2.0 n’est pas seulement l’utilisation des réseaux sociaux, c’est aussi la multiplication des applications enrichies et hautement interactives procurant des expériences de plus en plus plaisantes et productives aux utilisateurs voyants. Cela se réalise par l’entremise de composants tels qu’un bouton à glissoire, un menu déroulant, une application d’édition, un calendrier ou encore une grille interactive. Ces nouveaux composants jouent des rôles et procurent des interactions qui dépassent les possibilités des composants HTML traditionnels.

Malheureusement les technologies d’adaptation parviennent à peine à accompagner cette évolution et on peut dire qu’aujourd’hui, les utilisateurs aveugles sont encore loin de l’expérience Web 2.0. En effet, dans la plupart des cas, ils n’arrivent ni à accéder ni à interagir avec les composants Web 2.0 sans adaptation.De plus, la simple accessibilité de ces composants n’est pas suffisante pour procurer une expérience digne du « Web 2.0 » aux utilisateurs aveugles, c’est-à-dire, plaisante et productive. Cela dépend de l’accessibilité mais aussi de l’adaptation du Web 2.0 aux utilisateurs aveugles.

Dans cette perspective, le W3C (organisme de standardisation sur le Web) a développé de nouvelles techniques de programmation sous le titre de WAI-ARIA (Web Accessibility Initiative for Accessible Rich Internet Applications). Pour aider les spécialistes du Web, l’INLB a produit un guide sur l’utilisation des techniques WAI-ARIA (http://aria.inlb.qc.ca/)  pour offrir une expérience ergonomique enrichie aux utilisateurs aveugles.

Accessibilité des documents électroniques

Nous vivons dans une société ou le partage de l’information se fait de plus en plus en format électronique. Tout comme pour les sites Web, certaines consignes permettent de rendre les documents électroniques accessibles aux personnes qui utilisent un logiciel de grossissement ou un lecteur d’écran en synthèse vocale ou en braille. Ainsi les documents préparés à l’aide de la suite de Microsoft Office (Word, Excel et PowerPoint) peuvent devenir beaucoup plus faciles à utiliser pour ces personnes.

Ce qui est vrai pour les documents issus de la suite Microsoft Office l’est tout autant pour les documents que l’on peut lire avec le lecteur gratuit d’Adobe. Ces documents en format PDF sont particulièrement populaires sur les Web où ils sont offerts en téléchargement.

Pour obtenir de la formation sur l’adaptation de documents, consultez notre section Formation.

Pour avoir des conseils pour adapter vos documents imprimés, consultez notre section Accessibilité de vos documents imprimés.