Aller directement au contenu
Désactiver la version mobile Ouvrir le menu

400 intervenants discutent d’innovation en déficience visuelle

Le lancement officiel d’IMC15 (International Mobility Conference), la plus grande conférence internationale en orientation et mobilité, se tiendra le 6 juillet prochain, à 13 h, à Montréal, en présence de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, madame Lucie Charlebois de même que du maire de Montréal, monsieur Denis Coderre. Cet événement unique rassemble pour la première fois au Canada près de 400 intervenants du milieu de la déficience visuelle, provenant de 35 pays.

Organisée conjointement par l’Institut Nazareth et Louis-Braille du CISSS de la Montérégie-Centre et l’École d’optométrie de l’Université de Montréal, IMC15 se veut un lieu incontournable de partage sur les meilleures pratiques, les recherches de pointe et les innovations en matière d’orientation et de mobilité, dans le but de permettre aux personnes ayant une déficience visuelle de pouvoir jouer pleinement leur rôle dans la société.

Un programme riche de 114 conférences, 9 ateliers pratiques et d’une trentaine d’affiches exposées permettront aux participants d’en apprendre davantage sur plusieurs sujets, dont : l’amélioration du développement sensorimoteur des jeunes par le yoga; la prévention des chutes chez les aînés; découvrir le Vieux-Montréal dans l’optique d’une clientèle ayant une déficience visuelle; la conduite automobile avec un appareil télescopique bioptique; les services pour les personnes avec une hémianopsie (diminution de la vue dans une moitié du champ visuel d’un oeil ou des deux yeux); le 3D au service des personnes ayant une déficience visuelle.
La conférence se déroule du 6 au 9 juillet au Palais des congrès de Montréal.

La déficience visuelle en bref

  • Plus de 140 000 personnes vivent avec une déficience visuelle au Québec.
  • Environ 10 % des personnes ayant une déficience visuelle ont une cécité totale.
  • La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la maladie la plus répandue. Cette maladie touche notamment 1 personne sur 4 de 75 ans et plus.
  • Le chien d’une personne ayant une déficience visuelle ne décide pas pour elle. Une personne ayant une déficience visuelle qui utilise un chien guide doit elle-même déterminer le moment opportun pour traverser une rue. Un chien est incapable d’une telle prise de décision.

Pour en savoir plus sur la programmation de la conférence

Le programme de la conférence est disponible sur le site Web : www.imc15.com